Reprise d’un véhicule de plus de 10 ans : la solution Vendezvotrevoiture.fr

Quelques années en arrière, il était facile et très avantageux de faire reprendre son véhicule de plus de 10 ans avec la fameuse prime à la casse. Depuis sa suppression, c’est la soupe à la grimace. Pour obtenir la prime à la conversion qui l’a remplacée aujourd’hui, il faut remplir des conditions drastiques. Aussi, cette dernière ne peut être allouée qu’à une très faible minorité de personnes. Alors, si vous êtes dans l’optique de vendre votre voiture de plus de 10 ans, mieux vaut ne pas passer par la case concessionnaire.

Problème, si vous devez de ce fait envisager de la vendre par vos propres moyens, l’opération est rendue difficile en cela qu’il est très difficile d’évaluer la valeur de sa voiture. Même si cela a tendance à évoluer depuis ces deux, trois dernières années, les différentes cotes que l’on peut trouver ici et là, sur Internet ou dans les magazines spécialisés, n’intègrent que très rarement la cote des véhicules de plus de 10 ans. Aussi, ceci ne vous facilite pas la tâche.

1 an, 10 ans, 20 ans. Peu importe, vous n’avez pas à vous inquiéter. Vendezvotrevoiture.fr reprend tous les véhicules, sans condition d’âge. Dans le même ordre d’idée, vous pouvez obtenir la cote de votre voiture, même si elle a franchi le cap symbolique des 10 ans. Explications.

Estimation en ligne gratuite
  • Vous recevez votre argent instantanément une fois l'achat conclu.
  • Notre service est 100% gratuit pour vous.
  • Nous nous chargeons de toutes les formalités administratives et vous envoyons la confirmation.

Vendezvotrevoiture.fr reprend votre véhicule de plus de 10 ans

Épave ou voiture roulante. Diesel ou essence. 10 ou 20 ans. Vendezvotrevoiture.fr reprend tout type de véhicule, sans condition d’âge ni d’état. En utilisant notre outil d’estimation en ligne, vous pouvez obtenir la valeur résiduelle de n’importe quelle auto, même un modèle comme la Renault Clio I dont la commercialisation s’est arrêtée il y a 18 ans de cela. Notre cote s’étend donc bien au-delà des 15 ans généralement observés.

À l’issue de cette première phase qui ne dure pas plus de 2 min, vous avez la possibilité de prendre rendez-vous dans les 24 h avec un expert pour affiner la cote de votre auto. Après un examen minutieux durant 20 à 30 minutes, celui-ci vous fait une offre de rachat ferme et définitive. Elle vous convient ? C’est parfait, vous n’avez plus qu’à donner permis de conduite, carte grise du véhicule, RIB et la transaction est scellée. Le paiement vous est délivré dans les plus brefs délais. Surtout, vous n’avez alors plus rien à faire. Nous nous chargeons des démarches administratives, et notamment du contrôle technique. Si vous n’avez pas le temps de passer votre voiture au contrôle technique, pas de souci, nous la reprenons telle quelle. Et si votre voiture ne roule plus, contactez-nous également afin que nous trouvions ensemble une solution pour la remorquer. Alors, qu’attendez-vous pour venir nous voir ?

Estimez votre voiture maintenant:

Reprise d’un véhicule de plus de 10 ans : les autres options disponibles

La part des véhicules d’occasion de plus de 10 ans dans les transactions n’a cessé d’augmenter d’année en année. Alors qu’elle n’était que de 35% en 2005, elle s’est établi à 36% en 2010 pour ensuite connaître une véritable progression dans les années 2010. En 2015, 43% des véhicules d’occasion vendus étaient âgés de plus de 10 ans. Logiquement, il a fallu revoir de fond en comble le principe de la cotation. Il y a encore deux ou trois ans, impossible de connaître la cote d’une voiture de plus 10 ans. C’est aujourd’hui différent puisque les véhicules âgés de 10 à 15 ans sont désormais intégrés dans les documents sur lesquels les professionnels de l’automobile s’appuient pour définir leurs offres de rachat.


La reprise par un concessionnaire

Depuis la fin de la prime à la casse au début des années 2010, il semble hasardeux de se diriger vers un concessionnaire pour faire reprendre son véhicule de plus de 10 ans. C’est vrai, certains d’entre eux n’hésitent pas à proposer un système semblable et offrent une prime contre la reprise d’un véhicule âgé. D’autres se proposent tout simplement de s’appuyer sur la nouvelle cote censée intégrer les voitures de 10 ans à 15 ans. Mais tous ne s’y sont pas encore mis. La reprise par un concessionnaire n’est peut-être pas la solution idéale. Avant de vous lancer, étudiez scrupuleusement les promotions des constructeurs. Parfois, seuls certains modèles ciblés sont repris.


Vendre votre voiture de plus de 10 ans par vous-même

Évidemment, lorsque le véhicule dont on souhaite se séparer est âgé, il apparaît plus commode de le revendre par ses propres moyens. Mais est-ce vraiment le cas ? La difficulté réside dans le fait qu’il n’est pas évident de déterminer la cote de sa voiture. Pour faire simple, on s’entend généralement pour dire que votre voiture perd 25% de sa valeur à l’issue de la première année de mise en circulation, puis 18% la deuxième, 15% la troisième et 12% la quatrième. À partir de ce moment, la dépréciation se stabilise : votre auto perd alors 10% tous les ans. Ce sont des valeurs communément admises, mais les coteurs professionnels ont chacun une méthode de calcul qui leur est propre.

Bien entendu, comme souligné précédemment, la tendance évolue et les automobiles âgées de 10 à 15 ans sont davantage cotées qu’auparavant. Mais, comme pour les concessionnaires, tous les coteurs n’ont pas encore adopté cette nouvelle méthode de calcul. Ou alors c’est le cas mais il vous faut payer pour obtenir le résultat souhaité. Bref, à moins d’appliquer à la lettre la méthode de calcul donnée plus tôt, il n’est pas évident de déterminer le bon prix et revendre votre auto par vous-même.


Reprise et prime à la conversion

La prime à la conversion a récemment remplacé la prime à la casse. Toutes deux sont des mesures gouvernementales permettant à toute personne souhaitant changer de véhicule de bénéficier d’une aide de l’État. La ressemblance s’arrête là. C’est que contrairement à la prime à la casse, qui permettait d’acheter à peu-près n’importe quel véhicule et de faire reprendre pareillement tout type de voiture, qu’elle soit essence ou diesel notamment, les conditions pour obtenir la prime à la conversion sont drastiques.

Tout d’abord, ne peuvent l’obtenir que les personnes souhaitant se défaire de leur véhicule diesel de plus de 10 ans et achetant une voiture neuve ou immatriculée depuis moins d’un an, rejetant au maximum 60 grammes de CO²/km.

En achetant un véhicule électrique, ceux qui entrent dans la première tranche rejetant en dessous de 20 grammes de CO²/km, on obtient 4 000€. En optant pour un véhicule hybride rechargeable rejetant entre 21 et 60 grammes de CO²/km, la prime s’élève à 2500€. À cela s’ajoute un bonus de respectivement 6 000€ et 1 000€. Vous pouvez donc obtenir une remise de 10 000€ ou de 3 500€ sur votre nouvelle auto.

C’est une excellente chose pour qui veut faire reprendre sa voiture de plus de 10 ans, certes. Mais, vous l’aurez compris, ceci ne concerne que les diesel. Et encore, ceux-ci doivent être en état de marche, assurés en bonne et due forme et ne pas être gagés. Si votre voiture ne roule plus, vous ne pouvez donc pas bénéficier de cette aide.

En outre, il faut se mettre en tête que les seules voitures qui vous permettent de bénéficier de ces aides peuvent ne pas vous convenir. Même si cela évolue dans le bon sens, l’autonomie, et donc le rayon d’action, des véhicules électriques les limite à des trajets péri-urbains. Quant aux hybrides rechargeables, leur technologie embarquée est coûteuse. Il faut souvent débourser aux alentours de 35 000 €, prime déduite, au bas mot, pour s’en offrir une…

Estimez votre voiture maintenant: