5 conseils pour vendre sa voiture à un particulier

Vous désirez vendre votre voiture ? Comme beaucoup, vous vous posez des questions sur les pièges à éviter au moment de céder son véhicule.

Une vente entre particuliers dure au minimum une bonne heure. Il faut compter les vérifications statiques, l'essai sur route et la signature des documents administratifs. Des précautions sont également à prendre pour éviter tout risque d’escroquerie.

Des alternatives à la vente de voiture à un particulier existent telles que vendezvotrevoiture.fr. Nos experts se chargent de toutes les formalités : examen du véhicule, paiement par virement sécurisé, gestion des démarches administratives. Notre service est simple et gratuit !

Evaluer
Prendre rendez-vous

Évaluation en ligne de votre voiture

Expertise non contraignante par nos experts

Vendez si vous le souhaitez

1. S’exonérer de la loi sur les vices cachés pour la vente d’une voiture à un particulier

vendez-votre-voiture

L’article 1641 du Code Civil stipule que « le vendeur est tenu de la garantie à raison des défaue tellement cet usage que l’acheteur ne l’aurait pas acquise, ou n’en aurait donné qu’un moindre prix, s’ils les avaient connus ».

Ainsi, il est possible pour un acheteur de demander l’annulation de la vente s’il constate des vices cachés. Il a alors deux ans pour le faire. Pour être valables, ces vices doivent affecter la voiture vendue de telle sorte qu’elle n’est pas en mesure de fonctionner telle qu’elle devrait.

De son côté, le vendeur peut en partie se protéger, en indiquant dans le contrat que le véhicule est vendu “en l’état, et sans garantie”. Si la voiture tombe en panne quelques mois après la vente, l’acquéreur ne pourra pas se retourner contre vous. Néanmoins, cette clause ne protège pas le vendeur si l’acquéreur parvient à prouver l’existence d’un vice caché.

Principe 1 : connaître son véhicule de fond en comble pour ne pas avoir de mauvaise surprise
Principe 2 : se protéger de tout litige avec l’acquéreur (hors cas de vice caché) en ajoutant une clause “vendu en l’état” dans le contrat

2. Le dol, une pratique plus grave que vous ne le pensez…

Il est tout naturel de vouloir vendre sa voiture le plus rapidement possible. Lors de la vente, le véhicule doit avoir une belle allure. Le nettoyage, le polissage et le ménage à l’intérieur de votre véhicule est une obligation. Vous aurez bien plus de chances de vendre une voiture parfaitement propre qu’une voiture où l’aspirateur n’a pas été passé depuis des semaines.

Cependant, évitez les mises en scènes grossières, qui ne tromperont pas les acheteurs avertis. La naïveté a ses limites ! Tant que vous ne cherchez pas à escroquer votre interlocuteur, vous n’avez aucun souci à vous faire. Mais mieux vaut rester dans la légalité et ne pas faire passer votre véhicule pour meilleur qu’il n’est.

Certains vendeurs n’hésitent pas à ajouter des options qui n’existent pas dans les descriptifs d’annonces, voire même à vendre d’anciennes voitures d’auto-école ! Après la découverte d’une telle tromperie, l’acquéreur a la possibilité de recourir à l’article 1641 du Code Civil cité plus haut et donc de porter plainte. Les ennuis peuvent aller très loin…

Principe 1 : évitez les mises en scène pour vendre votre voiture, le sérieux a toujours plus de valeur dans le marché de l’occasion
Principe 2 : n’oubliez pas que toute fraude sera décelée et la loi est là pour protéger l’acquéreur…

3. L’essai routier : une étape indispensable

essai-routier-voiture-occasion

Un acheteur averti ne confirmera jamais son achat sans avoir essayé sa voiture d’occasion. D’autant qu’une carrosserie impeccable peut cacher une mécanique fatiguée. Il se peut aussi que votre interlocuteur choisisse de rouler sur différents types de route. Comptez au moins 15 minutes pour ce type d’essai.

Ne refusez pas un tel contrôle, l’acquéreur pensera alors que vous avez quelque chose à lui cacher tels que des défauts qui ne se ressentent qu’à la conduite (un moteur bruyant, un embrayage qui patine, une boîte de vitesse rouillée, un freinage difficile…). Pour vendre votre voiture, mettez toutes les chances de votre côté. Un essai sur route est une étape classique de la vente entre particuliers et mieux vaut ne pas la refuser.

Principe 1 : comptez assez de temps pour vendre votre voiture. Un peu plus d’une heure pour être sûr
Principe 2 : ne refusez pas un trajet à l’essai, cela peut être très mal vu par votre interlocuteur !
Principe 3 : asseyez-vous sur le siège passager pendant le trajet pour vérifier que tout se passe bien. La confiance a ses limites…

4. C’est au vendeur de s’occuper des démarches administratives

Dans une vente de voiture à un particulier, toutes les démarches administratives vous incombent. Mieux vaut vous en charger rapidement après la vente pour éviter tout ennui. En effet, si l’acquéreur cause un dommage au véhicule, et que vous en êtes encore le propriétaire, vous serez responsable.

Le formulaire de déclaration de cession (Formulaire CERFA n°15776) doit être rempli et signé en deux exemplaires durant la vente, par le vendeur et par l’acquéreur. La carte grise doit être barrée : indiquez dessus la date de la vente. Présentez également à l’acquéreur une preuve de contrôle technique, et un certificat de situation administrative (ou de non-gage).

Vous devez informer la préfecture du changement de propriétaire dans les 15 jours suivant la vente. Cette démarche se fait en ligne, par le site de l’ANTS. Vous devrez indiquer le nom du nouveau propriétaire, la date et l’heure de la vente, et le kilométrage au moment de la cession.

Principe 1 : c’est au vendeur de s’occuper des démarches administratives. Cette obligation est dans votre intérêt car si l’acheteur a un accident, la voiture sera encore à votre nom !
Principe 2 : faites la déclaration de changement de propriétaire en ligne, dans les 15 jours.

5. Paiement : la partie la plus dangereuse lors de la vente de voiture à un particulier

paiement-liquide-voiture-occasion

Lors d’une vente entre particuliers, le paiement doit se faire tout de suite. Peu importe la confiance que vous pouvez ressentir pour la personne, mieux vaut procéder à la transaction en direct. Quels sont les modes de paiement les plus sûrs ?

La France est l’un des seuls pays à encore utiliser des chèques. Ce mode de paiement est particulièrement apprécié pour les grosses sommes car il peut être fait en direct. Cependant, ce dernier comporte encore des dangers tels qu’un compte non approvisionné voire un carnet de chèque volé.

L’alternative est de se procurer un chèque de banque, dont l’avantage est d’assurer au créancier le paiement de la somme due. La première précaution à prendre est de vérifier la présence du filigrane, obligatoire depuis juillet 2009 sur tous les chèques de banque. Il doit être intégré au papier et non imprimé. Vous pouvez vérifier son existence sur le site www.banque-france.fr. Pour plus de sécurité, il est également conseillé d’appeler la banque figurant sur le chèque pour s’assurer qu’elle existe bien et que c’est elle qui a émis le paiement.

L’autre moyen de paiement sécurisé est le paiement en liquide. Pour plus de sécurité, il convient de finaliser la transaction dans l’agence bancaire du vendeur ou tout autre distributeur.

Principe 1 : si vous utilisez un chèque de banque, pensez à vérifier son authenticité en contactant la banque. Il peut s’agir d’un chèque volé...
Principe 2 : le paiement en liquide est également sécurisé mais il vaut mieux aller retirer de l’argent directement au distributeur.

6. Ne vous compliquez pas la tâche et faites appel à vendezvotrevoiture.fr !

vendre-peugeot

Notre service est garanti 100 % gratuit et sans engagement, donc si vous ne souhaitez pas vendre votre véhicule tout de suite, vous avez un délai de réflexion afin de trouver l’offre qui vous convient le mieux.

Pour commencer l’estimation de votre voiture, il vous suffit simplement de vous rendre sur notre site et de rentrer 3 informations essentielles sur votre véhicule : la marque, le modèle puis la date de la première mise en circulation.

Il va de soi que ces 3 informations ne sont pas suffisantes pour estimer votre véhicule au mieux, raison pour laquelle, nous vous proposons de prendre rendez-vous dans une de nos 60 agences partout en France. Cette évaluation de 30 minutes avec un expert permettra d'obtenir une estimation plus pointilleuse de votre auto.

Suite à cette expertise, vous obtenez une proposition de vente. Après signature du contrat, vous recevez l’argent directement sur votre compte bancaire.
Toutes les démarches administratives sont prises en charge par notre équipe, vous ramenez simplement votre carte d’identité, carte grise et RIB.

N’hésitez plus à nous faire confiance et obtenez en seulement 24 heures un bilan personnalisé !

Estimation du véhicule indicative et gratuite en 2 étapes