Coupe du Monde 2018 : conseils pour la conduite en Russie

La tension monte ! La Coupe du Monde 2018 commence, et la fièvre du football gagne les esprits. Voici nos 8 conseils pour un voyage sans accroc en Russie à l’occasion de la Coupe du Monde.

19.06.2018

coupe du monde

C’est reparti : l’été approche, et comme tous les quatre ans, les amateurs de football se préparent au grand événement. La question se pose : comment profiter pleinement de la Coupe du Monde ? Chez soi, devant un écran géant, ou sur place, pour une expérience unique en direct dans le stade ? Si vous optez pour cette dernière solution, il faut maintenant planifier le voyage. La conduite en Russie a ses particularités : nous vous présentons les petites choses à savoir avant l’arrivée sur place.

La Russie, pays hôte de l’édition 2018

Cette année, la Russie est donc le pays d’accueil de la Coupe du Monde. Ce sont 32 nations qui vont s’affronter du 14 juin au 15 juillet 2018. Les matchs se dérouleront dans douze stades, répartis dans onze grandes villes russes, notamment Moscou, Sotchi ou encore Saint-Pétersbourg. 64 matchs, au total, pour décider du vainqueur de cette édition. De nombreux fans feront donc le “pèlerinage” jusqu’en Russie, en bateau, en avion, en train, ou en voiture. Comme avant chaque grand départ, il est prudent de se renseigner sur les règles spécifiques du pays, pour éviter les mauvaises surprises une fois sur place.

Ce qu’il faut prévoir avant le départ

En plus de s’assurer que vos papiers d’identité sont toujours valides, et de prévoir un budget suffisant, la planification d'un itinéraire approprié et la connaissance des règles de conduite du pays constituent une partie importante de la préparation du voyage. Nous allons vous donner 8 conseils pour un voyage en Russie avec un véhicule loué sur place, ou votre propre voiture.

Conseil #1, planifier l’itinéraire

Préparer en détail l’itinéraire est la première étape. La question revêt une importance particulière cette année, puisqu’en Russie, les villes sont si éloignées que le trajet d’un stade à un autre peut durer jusqu’à 21 heures. On est loin de la Coupe du Monde de 2006, qui se déroulait en Allemagne, et où les trajets étaient considérablement réduits. Réfléchissez donc à l’avance au temps qu’il vous faudra pour aller d’une ville à l’autre. Il faudra probablement renoncer à certaines étapes.

  1. Moscou : En tant que capitale de la Russie, Moscou sera bien sûr un lieu phare de la compétition. En plus du match d’ouverture le 14 juin, et la finale le 15 juillet, le match France - Danemark s’y déroulera le 26 juin. L’occasion pour les supporters de découvrir la ville de Moscou, qui ne manque pas d’attraits. Parmi les lieux les plus incontournables, citons la Place Rouge et la cathédrale Basile-le-Bienheureux (photo ci-dessus). Même le métro vaut le détour !
  2. Kazan accueillera également un match de l’équipe de France. Il s’agit du match France - Australie qui se déroulera le 16 Juin. La ville de Kazan impressionne par son architecture. Le Kremlin de Kazan, par exemple, datant du 16ème siècle, a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Parmi les autres monuments célèbres de la ville, notons la Cathédrale de l’Annonciation.

Bien entendu, les autres villes d’accueil, en dehors de leurs stades, offrent des sites uniques qui feront de chaque étape un moment privilégié. Outre Moscou et Kazan, les autres sites de la compétition sont Sotchi, Saint-Pétersbourg, Saransk, Kaliningrad, Samara, Rostov-sur-le-Don, Iekaterinbourg, Nijni Novgorod, Volgograd.

Conseil #2, préparer l’ensemble des documents nécessaires

Hors de l’Union Européenne, la conduite et le séjour nécessitent plusieurs documents obligatoires. Mieux vaut lister tous les papiers nécessaires avant le départ et vérifier leur validité. Parmi les éléments à prévoir :

  • Un passeport, encore valide pour au moins six mois
  • Une fois que vous avez commandé vos billets, vous devez obtenir un Fan ID en ligne. Il s’agit d’une demande de la Russie, chaque supporter doit obtenir un identifiant
  • Assurance spécifique : veillez à ce que votre assurance couvre un voyage en Russie
  • Le permis de conduire et la carte grise
  • Votre carte vitale
  • Une assurance maladie pour l’étranger (recommandée)
  • Un permis de conduire international (recommandé)
  • La carte de migration, que vous obtenez à l’entrée du pays

Vous recevrez l’identifiant Fan ID gratuitement en faisant la demande après l’achat de billets. Cela vous permettra de séjourner en Russie du 4 Juin 2018 et jusqu’au 25 juillet 2018 sans visa. Si votre voyage s’étend au-delà du 25, vous devrez faire une demande de visa.

Vous obtiendrez la carte de migration à la frontière si vous arrivez en voiture, ou pendant le vol si vous arrivez en avion. Ne la perdez pas : elle est à rendre à la fin de votre séjour dans le pays !

Conseil #3, vérifiez l’état de la voiture

Si vous n’optez pas pour une voiture de location, et que vous partez par vos propres moyens, il est important de vérifier l'état de votre voiture avant le grand départ. Cela comprend la vérification de la batterie, des pneus, des phares, de l'huile moteur et du liquide d'essuie-glace.

La conduite en Russie

Quelques milliers de kilomètres séparent la France de la Russie… Ainsi que quelques différences dans le code de la route ! Mieux vaut vous renseigner à l’avance et ne pas découvrir à vos dépens les petites particularités de la conduite en Russie. Par exemple : les autoroutes russes sont à péages, il faut donc prévoir assez d’argent pour pouvoir les emprunter. Autre exemple : le Foreign Office met en garde contre le mauvais état général des rues hors des agglomérations. Il faut donc être particulièrement vigilant lorsque vous conduisez de nuit.

Conseil #4, attention aux fuseaux horaires

Le territoire russe s’étend sur plusieurs fuseaux horaires, et il faut les prendre en compte dans votre itinéraire. Les onze sites de la Coupe du Monde se situent sur quatre fuseaux horaires différents. Moscou est à une heure de décalage horaire de la France. Il y a aussi des matchs à Samara (2 heures de décalage) et à l’heure de Iekaterinbourg (3 heures de décalage). Seule la ville de Kaliningrad est sur le même fuseau horaire de la France.

route Russie

Conseil #5, douanes et passages frontaliers

Aux différents postes frontaliers, il n’est pas rare d’attendre une heure, voire plus. Notamment parce que le remplissage de la carte de migration se fait au poste-frontière, ainsi qu’une déclaration d’”importation” du véhicule. Cette déclaration, au même titre que la carte de migration, doit être conservée et rendue au moment de passer la frontière au retour. La perte de ce document entraînera des complications pour quitter la Russie avec votre véhicule.

Un enregistrement est obligatoire après être entré en Russie. Toute personne se rendant dans une ville accueillant la Coupe du Monde doit s’enregistrer auprès de la police locale. Cette procédure s’applique même à ceux venus en Russie pour d’autres raisons que le football. Vous devez procéder à cet enregistrement si vous restez dans une des villes concernées pour plus de 3 jours. La plupart des hôtels proposent cependant de prendre en charge la procédure pour leurs clients.

Conseil #6, règles de circulation routière

Le code de la route en Russie ne diffère pas radicalement du code de la route français. Cependant, quelques particularités (sur la limitation de vitesse, par exemple), sont à connaître avant le départ.

En centre-ville, la limitation de vitesse classique est de 60 km/h. Hors agglomération, les voitures peuvent rouler jusqu'à 90 km/h et 70 km/h pour les camping-cars. Les autoroutes sont généralement limitées à 110 km/h.

Le maillage de stations-services est bien développé en Russie. Cependant, le fonctionnement est un peu différent du système français. Il faut, au préalable, payer un montant fixe pour utiliser une pompe. La différence est ensuite remboursée à la caisse. Importer du carburant en jerrycans est interdit en Russie.

Conseil #7, le bon système GPS et le bon forfait mobile

Afin d'arriver en toute sécurité et détendu à votre destination, il est conseillé de vérifier à l'avance si votre système de navigation contient également des cartes russes. En raison des tarifs internationaux élevés, il est logique de passer à des tarifs prépayés avec des numéros russes lors de l'utilisation d'un téléphone mobile. Des cartes prépayées sont disponibles dans de nombreux kiosques ou supermarchés sur présentation du passeport et du fameux fan ID.

Conseil #8: Profitez de la fièvre de la Coupe du Monde dans le stade

Une fois dans le stade, vous pourrez enfin acclamer votre équipe. Mais même dans le stade, quelques règles sont à respecter. Cela comprend, par exemple, l'apport interdit d'alcool, de vuvuzelas et de boissons gazeuses de plus de 0,5 litres. Veillez à ne pas enfreindre ces règles, pour être sûr de profiter du match jusqu’au bout.

Les plus lus

Nos services