Radar mobile : tout savoir sur les radars embarqués

Les radars mobiles sont instaurés sur les routes de France pour lutter contre les excès de vitesse. Découvrez le fonctionnement d’un radar embarqué.

13.02.2020

radar mobile
Estimation du véhicule indicative et gratuite en 2 étapes

Le radar mobile veille aux respects des limitations de vitesse et sanctionne les automobilistes qui commettent une infraction. Installé dans une voiture banalisée, il est difficile de le repérer dans le trafic routier. Consultez nos astuces pour reconnaître simplement une voiture-radar.

1. Le radar mobile qu’est-ce que c’est ?

Contrairement à un radar classique, un radar mobile est embarqué dans une voiture banalisée conduite par les forces de l’ordre pour contrôler la vitesse des conducteurs sur route. La police se mêle ainsi au trafic pour surprendre les automobilistes en pleine infraction à l’aide d’un flash invisible. Il existe plusieurs types de radars mobiles :

Radar mobile nouvelle génération

Les radars mobiles nouvelle génération ont été déployé sur l’ensemble du territoire français en 2013. La voiture banalisée contrôle les automobilistes en pleine circulation et sanctionne en cas de grand excès de vitesse. La circulation des voitures-radar est définie par l’État et on compte aujourd’hui plus de 400 véhicules sur l’ensemble du territoire.

Le radar mobile produit un flash à infrarouge, impossible à percevoir. La marge d’erreur technique est de 10 km/h lorsqu’un conducteur roule à moins de 100 km/h. Au delà de 100 km/h, la marge d’erreur est de 10 %.

  • Si vous roulez à 138 km/h sur l’autoroute vous ne serez pas flashé.
  • Si vous roulez à 60 km/h en ville vous ne serez pas flashé.

Le radar mobile flashe les voitures en infraction circulant à gauche du véhicule banalisé. Il peut également repérer une infraction à l’arrêt.

Radar embarqué sur un trépied

Le radar embarqué peut être installé au bord de la route sur un trépied, à l’extérieur d’un véhicule, et contrôle les véhicules qui se présentent devant lui. Ils ne sont pas signalés par les panneaux de signalisation et se trouvent principalement dans les zones considérées à risques. Comme le radar fixe classique, vous bénéficiez d’une marge de 5 km/h.

On compte plus de 500 radars embarqués sur les routes de France en 2017.

2. Comment reconnaître une voiture radar ?

radar mobile

Le nombre de voitures-radar est en forte augmentation depuis 2018 suite à la privatisation partielle de ce type de contrôle. Les voitures banalisées sont conduites par des agents de la gendarmerie mais également par des civils au service de sociétés privées. Il est donc essentiel de repérer les signes pour reconnaître un radar mobile.

  1. Il est facile de repérer le dispositif du flash infrarouge situé à l’avant de la voiture-radar au niveau de la calandre.
  2. Vous apercevez un boitier sur le tableau de bord ? Il s’agit de la caméra d’un radar mobile.
  3. Les voitures banalisées sont souvent les mêmes modèles : Renault Megane dCI, Dacia Sandero ou encore Peugeot 308, 208 ou encore 508 sont les véhicules privilégiés.

Les voitures banalisées ne circulent aujourd’hui qu’en Normandie, en Bretagne, Pays de la Loire et au Centre Val de Loire. L’État devrait progressivement prendre la décision d’étendre ce type de contrôle à d’autres régions.

3. Les sanctions en cas de flash radar

Le délai de réception d’un PV lors d’une infraction repérée par un radar mobile diffère d’une contravention classique. Il faut compter entre deux semaines et un mois contre 10 jours avec un radar classique.

Les sanctions en cas de flash par un radar mobile sont les mêmes que pour un radar classique. Vous disposez de 45 jours pour régler votre amende forfaitaire selon la gravité de l’excès de vitesse commis.