Zoom sur le marché de l'occasion en France

Après une année record en 2017, le marché de l’occasion s’effondre. Tout le marché ? Non ! La dégringolade épargne les véhicules les plus récents.

30.05.2018

marché de l'occasion

Avec près de 6 millions de ventes par an, le marché de l’occasion est trois fois supérieur à celui du neuf. 2018 marque cependant la fin d’une progression de 4 années consécutives. Malgré les chiffres record de l’an dernier, la tendance était à la baisse en novembre et décembre – corroboré par une chute de 3 % au premier trimestre 2018. Surprenant : la débâcle épargne les voitures d’occasion récentes, malgré l’âge vieillissant du parc automobile français. Ce paradoxe apparent est en réalité une conséquence directe de la prime à la conversion.

1. Record pour les véhicules de moins de 5 ans

La vente de voitures d’occasion de moins de 5 ans explose, avec une augmentation de 13 % en avril dernier. Les véhicules en circulation depuis 1 à 2 ans détiennent le record de croissance (+15 %). Dans un contexte de régression globale du marché, cette hausse significative s’explique par la prime à la conversion. Le dispositif écologique entré en vigueur au 1er janvier 2018 concerne les véhicules de moins de 8 ans, qui représentent la moitié du marché. Pour ces derniers, on enregistre une progression moyenne de 2 % en avril.

Campagne pour la prime à la conversion

L’appel de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire
« J’appelle tous les Français à utiliser ce dispositif qui permet de réduire efficacement les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air. Cette mesure permet en outre de faire de vraies économies de carburants pour les ménages. »

Le 12 mai dernier, le gouvernement a lancé une vaste campagne de communication pour la prime à la conversion. Pour en bénéficier, vous devez remplacer un véhicule essence immatriculé avant 1997 ou un diesel immatriculé avant 2001 par un véhicule neuf ou d’occasion peu polluant. Ce dernier doit émettre un maximum de 130 g de CO₂/km et être classé Crit'Air 1 ou 2. Un dispositif écologique qui a le vent en poupe : selon le Ministère de la Transition écologique et solidaire, 45 000 personnes ont demandé à en bénéficier entre le 1er janvier et le 10 mai 2018.

Prime à la conversion : bon à savoir

  • Vous ne pouvez bénéficier que d’une seule prime à la conversion, même si vous remplacez plusieurs véhicules.
  • L’intégralité des véhicules électriques et thermiques de la base ADEME (base de données) sont éligibles à la prime.
  • Un test d’éligibilité à la prime à la conversion est disponible en ligne.

2. Acheter d’occasion : 5 conseils pour vous protéger

Si le marché de l’occasion permet de faire des économies, la fraude est également monnaie courante. Des précautions simples peuvent vous aider à éviter les escroqueries.

  1. Contrôlez les informations sur le véhicule : marque, modèle, kilométrage total, date de 1ère mise en circulation et prix TTC.
  2. Veillez à recevoir les documents obligatoires : facture, certificat de déclaration de cession, certificat d’immatriculation et certificat de non-opposition au transfert de ce dernier.
  3. Examinez méticuleusement l’état de la voiture : intérieur, carrosserie et moteur. Demandez à voir le carnet d’entretien et vérifiez le kilométrage.
  4. Essayez le véhicule dans toutes les conditions de circulation et surveillez le fonctionnement des freins, de l’embrayage et du moteur.

En cas de problème après la vente :
Faites jouer la garantie constructeur. Elle couvre certains problèmes sur une période de 6 mois à 1 an, indiquée sur le bon de commande.

Si vous achetez votre véhicule auprès d’un particulier, ce dernier est tenu de vous indiquer son nom et son adresse. En outre, il doit vous remettre les documents suivants : un reçu si vous payez en espèces, un certificat de déclaration de cession en trois exemplaires, un certificat de situation administrative récent (moins de 15 jours) et le rapport du contrôle technique si le véhicule a plus de 4 ans.

3. Pourquoi acheter d’occasion : le top 5 des Français

Lors de l’achat d’un véhicule d’occasion, le prix est pour la quasi-totalité des acquéreurs le critère le plus important. OpinionWay a réalisé un sondage pour connaître les autres raisons qui incitent à se tourner vers le marché de l’occasion plutôt que celui du neuf. Voici le top 5 des Français :

  1. Les voitures d'occasion peuvent être dans un état proche du neuf.
  2. La décote d'une voiture neuve est trop rapide.
  3. Certaines voitures d'occasion disposent encore d'une garantie.
  4. Le véhicule d’occasion est disponible immédiatement.
  5. Un investissement moindre offre la possibilité de changer plus souvent de véhicule.

Vers un déclin de l’automobile ?

Le parc automobile français compte près de 40 millions de véhicules en circulation. L’immense majorité des ménages possèdent une voiture et près de 70 % des personnes actives utilisent leur véhicule pour aller travailler. Malgré un budget automobile extrêmement élevé, les français restent très attachés à la liberté qu’un véhicule leur offre. La régression globale du marché de l’occasion est donc loin d’augurer les prémisses d’un monde sans voitures.

Nos services