Les conditions pour vendre une voiture sans contrôle technique

Le contrôle technique est un passage obligé au moment de vendre votre voiture. Tous les véhicules y sont-ils soumis ?

Dans bien des cas, le contrôle technique est obligatoire. Pour faire simple, il l’est lorsque vous vendez votre véhicule à un particulier. Il ne l’est pas si vous le cédez à un professionnel tel que vendezvotrevoiture.fr. Par ailleurs, la réglementation change à partir de mai 2018 pour s'adapter aux nouvelles normes de sécurité et environnementales.

Mais n’ayez crainte ! Avec notre service de rachat automobile, vous n’avez plus à vous préoccuper de toutes ces démarches administratives. Vendezvotrevoiture.fr se charge de tout et rachète votre voiture au bon prix !

Evaluer
Prendre rendez-vous

Évaluation en ligne de votre voiture

Expertise non contraignante par nos experts

Vendez si vous le souhaitez

1. Vendre sa voiture sans CT : que dit la réglementation ?

Contrôle technique

D’après les textes officiels, le contrôle technique concerne tous les véhicules particuliers (VP) dont le poids total autorisé en charge (PTAC) n’excède pas les 3,5 tonnes. Il doit être effectué pour la toute première fois dans les 6 mois précédant le 4ème anniversaire de votre voiture. Pour connaître son âge précis, il vous suffit de vous reporter à la date de première mise en circulation mentionnée sur la carte grise (champ B). Si votre voiture a été immatriculée le 1er janvier 2017, vous devez effectuer le contrôle technique entre le 1er août 2020 et le 31 décembre de cette même année. Si vous ne respectez pas ce délai, vous êtes passible d’une amende pouvant s’élever, dans le pire des cas, à 750 €.

Par la suite, vous êtes tenu de passer votre auto au contrôle technique tous les deux ans. Attention, qu’il s’agisse du premier contrôle ou de tout autre contrôle ultérieur, vous ne recevrez aucune convocation. À vous de vérifier les dates et de réaliser le contrôle dans le temps imparti. Chaque fois que votre véhicule passe avec succès le contrôle technique, le professionnel qui vous accueille appose une vignette sur le pare-brise de votre voiture. Il suffit de vous y référer pour connaître la date à laquelle vous avez effectué le dernier contrôle technique.

Bon à savoir, il n’est pas nécessaire que le contrôle technique soit positif pour revendre votre auto. Attention toutefois, vous devez dans ce cas précis présenter un contrôle daté de moins de deux mois à l’acheteur et la voiture doit être en état de rouler. Celui-ci peut se charger des réparations et de la contre-visite associée. Et surtout, inutile de préciser que le véhicule est « vendu en l’état » en remplissant la carte grise. Cette mention n’a aucune valeur juridique.

Vendre une voiture de collection sans contrôle technique

La réglementation diffère selon la voiture que vous avez à vendre ou encore selon le type de transaction que vous souhaitez réaliser.

Ainsi, si vous avez un véhicule de collection (de 30 ans à 60 ans), vous ne devrez le présenter au contrôle technique que tous les 5 ans. Quant aux voitures de collection âgées de 60 ans et plus, elles sont tout simplement dispensées de contrôle technique.

D’autres véhicules en sont exemptés :

  • Voitures sans permis
  • Attelages (caravanes ou remorques)
  • Engins agricoles
  • Parcs de véhicules diplomatiques

Enfin, le contrôle technique n‘est pas obligatoire si vous revendez votre voiture à un professionnel du secteur comme vendezvotrevoiture.fr. Vous avez la possibilité de le faire, mais rien ne vous y engage. Le professionnel peut s’en charger lui-même.

2. Vendre sa voiture sans contrôle technique avec vendezvotrevoiture.fr

En passant par un professionnel, le contrôle technique n’est pas obligatoire, même pour un véhicule de plus de 4 ans. Vendezvotrevoiture.fr vous propose une reprise simple et sans engagement. Que votre voiture soit neuve ou ancienne, et quel que soit le modèle, nous vous faisons une offre dans les 24 heures. La validité du contrôle technique n’est plus un souci. Les seuls documents à présenter sont la carte grise du véhicule et votre permis de conduire.

Obtenez d’abord une première évaluation de votre véhicule en utilisant notre outil de cotation en ligne. Vous aurez alors une première idée de la valeur de votre voiture d’occasion. L’étape suivante : en quelques clics, prenez rendez-vous dans notre agence la plus proche. Découvrez notre offre pour le rachat de votre voiture d’occasion. Vous pourrez ainsi comparer avec le prix proposé par un concessionnaire classique.

Cerise sur le gâteau : une fois la vente conclue, nous prenons en charge l’ensemble de la procédure administrative, notamment la déclaration de changement de propriétaire à la préfecture. L’ensemble de ces services, y compris l’expertise en agence, est entièrement gratuit et sans engagement.

3. Le fonctionnement du contrôle technique et les changements en 2018

Contrôle technique

Le contrôle technique doit être réalisé par un professionnel dans un centre agréé. La liste des centres est disponible sur le site de l’UTAC, organisme qui gère et analyse les résultats du contrôle technique en France. Pour passer le contrôle technique, il suffit de consulter la liste des centres agréés, et de prendre rendez-vous dans un établissement près de chez vous.

Les enseignes fixent librement le prix du contrôle. Le tarif peut varier du simple au double selon la région. Les prix actuels oscillent entre 45 et 70 €. Attendez-vous cependant à des changements à partir de Mai 2018. Les vérifications seront plus strictes et les inspecteurs (nouvelle dénomination mise en place) passeront plus de temps sur chaque véhicule. Ce qui signifie que l’examen sera plus cher… Par ailleurs, les contre-visites, qui étaient parfois gratuites, seront désormais systématiquement facturées.

Une fois le rendez-vous pris, vous êtes accueilli sur place par un professionnel qui examine scrupuleusement votre voiture. A l’issue de cette inspection, le professionnel fait le bilan de votre véhicule, et relève les éventuelles défaillances. Certains défauts sont dits mineurs. Ne présentant aucun critère de gravité, le professionnel les mentionne sur le bilan qu’il vous transmet, mais vous n’êtes pas tenu de les corriger avant de vendre votre voiture. Le contrôle technique peut être positif malgré la présence de ces défauts.

Les défauts graves, au contraire, appellent des contre-visites. A l’heure actuelle, vous avez deux mois pour faire réparer les pièces qui posent problème. Sans cela, le contrôle est négatif et vous encourez des poursuites judiciaires si vous vous faites contrôler. Là aussi, les centres déterminent eux-mêmes le prix de la contre-visite. Il vous en coûtera en moyenne 15-20 € par défaut. La multiplication de contre-visites peut donc faire gonfler significativement la facture. Sachez-le toutefois, l’acheteur peut décider de prendre à sa charge les réparations comme les contre-visites, il en a tout à fait le droit. À vous de lui fournir le bilan afin qu’il puisse les corriger dans le temps imparti.

Les changements en 2018

  • La profession : obtenir le statut de contrôleur sera plus difficile qu’actuellement. Ils recevront en premier lieu une formation de plusieurs jours pour actualiser leurs connaissances sur le contrôle technique 2018. Ils devront également disposer d’un diplôme de niveau 4 soit bac pro pour exercer la profession.
  • Les centres : les centres de contrôle seront également plus équipés. Le matériel devra être renouvelé et répondre aux normes européennes. Cela engendra des coûts ce qui mettra probablement à mal certaines petites agences.
  • Immobilisation du véhicule : si le contrôleur juge que la voiture est défaillante, il faudra alors faire des réparations sous 24 heures et les seuls trajets autorisés seront pour se rendre chez le garagiste. Au-delà de cette période, le véhicule n’aura plus l’autorisation de circuler.

Ces changements s’expliquent par les volontés de s’harmoniser aux normes européennes, et assainir le parc automobile actuel en supprimant les véhicules les plus polluants. Si vous craignez que votre véhicule ne passe pas le prochain contrôle technique, n’hésitez plus : organisez la reprise de votre véhicule avec vendezvotrevoiture.fr !

4. Le contrôle technique en bref

Q : A quelle fréquence doit-on réaliser le contrôle technique ?

A: Le premier contrôle technique doit être réalisé avant les quatre ans de mise en circulation du véhicule. Puis tous les deux ans (tous les 5 ans pour les véhicules de collection).

Q : Que signifient les lettres indiquées sur le contrôle technique ?

A: La lettre A signifie qu’aucune réparation n’est nécessaire. La lettre S signifie qu’au moins une contre-visite est nécessaire.

Q : Combien de temps ai-je pour effectuer la contre-visite ?

A: Deux mois. A partir de mai 2018, certaines défaillances entraineront l’immobilisation obligatoire du véhicule jusqu’à la réparation.

Q : Quel est coût moyen du contrôle technique ?

A: 60 € en moyenne. Les établissements fixent son prix librement. Aussi, le tarif peut varier de 45 € à plus de 70 €. À cela s’ajoute le prix de la contre-visite. Comptez 20 € en moyenne par défaut. Si votre voiture présente plusieurs défauts soumis à une contre-visite, multipliez leur nombre par le prix de la contre-visite. Enfin, avec la nouvelle norme, la durée du contrôle va augmenter, on peut donc s’attendre à une hausse des tarifs.

Estimation du véhicule indicative et gratuite en 2 étapes