Vérifier le kilométrage d’une voiture d’occasion

Il est essentiel de vérifier le kilométrage d’une voiture d’occasion avant de l’acquérir. En effet, cet élément influence grandement le prix d’un véhicule. Quel est le kilométrage idéal pour acheter une voiture d’occasion ?

28.11.2019

  kilométrage
Estimation du véhicule indicative et gratuite en 2 étapes

Les fraudes aux compteurs sont de plus en plus nombreuses sur le marché de l’occasion. La Fédération Internationale Automobile considère qu’une voiture sur dix est vendue en France avec un compteur kilométrique falsifié. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de savoir comment vérifier le kilométrage réel d’une voiture pour éviter toutes mauvaises surprises.

1. Le kilométrage influence la valeur d’une voiture d’occasion

La cote d’une voiture chute d’année en année depuis sa première mise en circulation. Plus un véhicule roule, plus le kilométrage augmente et plus il perd de la valeur. Cette variable, et bien d’autres comme la première année de circulation ou encore l’équipement, déterminent la différence de prix entre 2 modèles identiques : celui avec un nombre de kilomètres parcourus plus élevé voit son prix de vente revu à la baisse.

Le kilométrage de référence

kilometrage

On considère qu’un véhicule ayant parcouru plus de 200 000 km est usé et peu fiable. Rares sont les voitures qui trouvent un acheteur une fois cette barre passée, à moins de proposer un prix très bas, ce qui est peu avantageux si vous êtes vendeur. Le kilométrage moyen d’un véhicule diffère en fonction de sa motorisation :

  • Pour un véhicule essence : 15 000 km par an
  • Pour une véhicule diesel : 25 000 km par an

Dans le cas où votre véhicule affiche un kilométrage plus élevé que le kilométrage de référence, vous devez baisser son prix pour chaque kilomètre supplémentaire. Le prix du kilomètre varie selon les professionnels automobiles : en moyenne 25 centimes pour une motorisation essence et 15 centimes pour un diesel.

2. Comment vérifier le kilométrage d’une voiture ?

Il existe plusieurs alternatives pour vérifier le kilométrage réel d’une voiture avant de l’acheter.

Le carnet d’entretien

Véritable fiche d’identité du véhicule, le carnet d’entretien relate son historique ainsi que les différentes réparations et les contrôles techniques effectués. Il est essentiel de toujours le consulter avant d’acheter un véhicule d’occasion. Après chaque entretien, le kilométrage actuel est renseigné par le professionnel en charge de l’examen. Il devient alors simple de détecter une modification du compteur kilométrique en s’assurant des dates des visites en fonction de la progression des kilomètres parcourus.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter le professionnel ayant effectué les contrôles techniques pour vérifier les informations du véhicule que vous souhaitez acheter.

Tout changement de fréquence d’utilisation traduit une anormalité. Un véhicule qui parcourt en moyenne 18 000 km par an puis soudainement n’a roulé que 4 000 km les 2 dernières années montre bien que le kilométrage a été trafiqué, sauf en cas de changement de situation du propriétaire comme un déménagement ou un départ en retraite.

L’expertise d’un professionnel

Pour vérifier le kilométrage réel d’une voiture avec certitude, mieux vaut opter pour l’aide d’un professionnel. Rendez-vous chez un concessionnaire de la marque de votre voiture pour contrôler l’odomètre.

Vérifier le compteur analogique

Le compteur analogique, encore présent sur les voitures produites avant les années 2000, sont très faciles à trafiquer à l’aide d’un tournevis ou d’une perceuse adaptée. Il vous suffit d’observer l'alignement des chiffres inscrits sur le compteur. Si l’alignement vous semble étrange, l’odomètre a certainement été trafiqué et il vaut mieux passer votre chemin.

Soyez vigilant avec un compteur analogique : il est possible de le débrancher et ainsi de ne pas comptabiliser les kilomètres pendant un temps.

3. La falsification du kilométrage

La falsification des compteurs kilométriques est devenu une pratique courante sur le marché de l’occasion, surtout pour les modèles de marques allemandes dont la moitié comportent des compteurs trafiqués. Les modèles les moins concernés sont les voitures citadines et compactes, en général de moins de 2 ans, car l’avantage financier est réduit puisque ces véhicules parcourent peu de kilomètres en général. Le kilométrage est plus souvent manipulé pour les voitures les plus anciennes et les haut de gamme.

Les compteurs kilométriques digitaux ont progressivement remplacé les compteurs mécaniques. Ils sont facilement manipulables grâce à l’utilisation d’un boîtier électrique disponible sur Internet pour la modique somme de 100 euros. Ce type d’outil permet de reprogrammer l’odomètre et d’abaisser le nombre de kilomètres en quelques secondes. Il est aussi possible pour un propriétaire frauduleux de renseigner un nouveau kilométrage.

Si le compteur du véhicule que vous venez d’acquérir a été modifié, adressez-vous au vendeur pour demander l’annulation du contrat de vente et allez porter plainte dans un commissariat de police.

Ce que dit la loi

Vous bénéficiez d’une protection en cas d’achat d’une voiture avec un compteur trafiqué. Reprogrammer le kilométrage d’un compteur est puni par la loi. Si la fraude est repérée, cela peut entraîner une résolution ou la nullité du contrat de vente. L’article L 44-1 du Code de la consommation précise l’interdiction de tromper un acheteur sous peine d’une amende pouvant atteindre les 30 000 € et d'une peine de prison de 2 ans.