Plaque d’immatriculation allemande : immatriculer votre voiture

Une plaque d’immatriculation allemande est semblable à une plaque d’immatriculation française. En revanche, les démarches pour l’immatriculation d’un véhicule allemand sont différentes de celles d’une voiture française.

Les marques de voitures allemandes bénéficient d’une excellente réputation ! Que vous souhaitez immatriculer une voiture achetée en Allemagne en France ou bien simplement d’immatriculer un véhicule en Allemagne, il est nécessaire de rassembler un certain nombre de documents et de suivre les procédures légales.

Nous décrivons pour vous les différentes étapes de l’immatriculation d’une voiture allemande en France avant de vous proposer un guide pour faire immatriculer en toute simplicité un véhicule sur le territoire allemand.

Evaluation
en ligne
Prenez rendez-vous
pour vendre

Évaluation en ligne de votre voiture

Expertise non contraignante par nos experts

Vendez si vous le souhaitez

1. Les étapes pour l’immatriculation d’une voiture allemande en France

Vous venez d’acheter un nouveau véhicule chez nos voisins allemands et vous souhaitez immatriculer votre voiture allemande en France. Il est vrai que les voitures allemandes sont réputées fiables et de qualité. Seulement, si vous ne passez pas par les services d’un concessionnaire, il vous faut rapatrier le véhicule par vos propres moyens. Il est nécessaire de suivre les différentes étapes pour mener à bien l’immatriculation de votre voiture allemande.

Le quitus fiscal

Première étape, il convient de se rendre au service des impôts de votre commune pour demander le Quitus Fiscal. Ce document est obligatoire pour obtenir la carte grise si vous achetez une voiture dans un autre pays de l’Union européenne. Pour ce faire, vous avez besoin des documents suivants :

  • Facture d’achat du véhicule
  • Certificat d’immatriculation allemand (Teil 1 et Teil 2)
  • Pièce d’identité
  • Justificatif de domicile

Le certificat de conformité constructeur

Pour procéder à l’immatriculation de votre véhicule allemand en France vous devez obtenir le certificat de conformité constructeur. Cette attestation indique que la voiture correspond aux normes instaurées par l’UE et autorise ainsi sa circulation dans tous les pays Européens. Ce certificat est délivré par le concessionnaire auprès duquel vous effectuez votre achat ou bien sur le site euro-conformité en cliquant ici.

Votre voiture doit être assurée pour pouvoir circuler depuis l’Allemagne jusqu’à la France. Vous devez souscrire à une assurance provisoire en Allemagne appelée Versicherungsdoppelkarte avec au minimum la responsabilité civile.

Demander des plaques provisoires WW

plaque immatriculation allemande

Vous avez besoin de circuler rapidement en France avec votre véhicule importé bien qu’il ne soit pas encore immatriculé ? Vous pouvez demander une immatriculation provisoire WW valable 4 mois sur le site du gouvernement en cliquant ici. Voici les documents nécessaires :

  • Le Quitus fiscal
  • Certificat de conformité constructeur
  • Facture d’achat du véhicule
  • Certificat d’immatriculation allemand (Teil 1 et Teil 2)
  • Pièce d’identité
  • Justificatif de domicile
Estimation du véhicule indicative et gratuite en 2 étapes

Passer le contrôle technique

Si vous avez acheté une voiture d’occasion en Allemagne de plus de 4 ans et que le dernier contrôle technique date de plus de 6 mois, vous devez passer le contrôle technique. Vous devez fournir au centre de contrôle technique le certificat de conformité constructeur et le certificat d’immatriculation allemand (Teil 1 et Teil 2).

L’immatriculation de votre voiture allemande en France

Une fois toutes ces étapes accomplies il vous suffit de faire une demande d’immatriculation classique de votre véhicule allemande sur le site du gouvernement en cliquant ici. Les documents cités précédemment vous seront demandés.

2. Comment obtenir une plaque d’immatriculation allemande ?

Vous êtes décidés à vous installer en Allemagne pour plus de 6 mois, vous êtes donc dans l’obligation de demander une plaque d’immatriculation allemande. Dans un premier temps, procurez-vous le certificat de conformité auprès du constructeur de votre voiture. Ensuite, deux démarches sont essentielles avant de vous lancer :

  1. Inscription au Bürgeramt pour prouver votre résidence en Allemagne
  2. Ouvrir un compte bancaire en Allemagne pour payer les impôts sur le véhicule

Vous résiliez maintenant votre assurance en France pour souscrire à un nouvel assureur allemand. L’assureur vous communique un identifiant électronique d’assurance essentiel appelée eVB-Nummer. Il ne vous reste plus qu’à passer le contrôle technique (TÜV) dans le garage de votre choix et vous voilà en possession des documents nécessaires pour obtenir une plaque d’immatriculation allemande.

Rendez-vous au Zulassungsbehörde pour récupérer vos plaques allemandes, il en existent deux à Berlin. Sachez qu'une plaque d’immatriculation allemande coûte en moyenne 46 euros.

3. Les plaques d’immatriculation provisoires allemandes

Vous ne pouvez pas circuler en Allemagne avec des plaques provisoires WW. Pour ramener le véhicule en toute légalité en France, il est préférable de demander de l’aide au vendeur professionnel ou privé. La plupart du temps la demande de radiation du véhicule, appelée Abmeldung, a déjà été effectué par le vendeur et, avec une procuration signée par vos soins, un concessionnaire s’occupe de la demande de carte grise à votre place.

Si vous devez prendre en charge la demande de plaques d’immatriculation provisoires deux solutions s’offrent à vous.

  1. L'immatriculation provisoire nationale allemande Kurzkennzeichen pour rouler jusqu’à la frontière française. Il faut présenter votre pièce d’identité et l’attestation d’assurance provisoire. Vous êtes autorisés à rouler 5 jours en allemagne et le coût des plaques est de 85 euros en moyenne.

  2. Les plaques d’immatriculation allemandes Ausfuhrkennzeichen pour l’exportation de votre voiture. Cette solution plus pratique vous permet de circuler jusqu’à votre domicile en toute légalité. Vous devez présenter, en plus de votre pièce d'identité et de l’attestation d’assurance provisoire, les papiers du véhicule, la confirmation de radiation ainsi que le dernier contrôle technique effectué. Ces plaques pour l’exportation coûtent 132,50 euros.