Plaque d’immatriculation verte

Il n’est pas courant de croiser un véhicule équipé de plaques d’immatriculation vertes, il s'agit souvent d'une voiture luxueuse, mais qu’elle est la signification d’une plaque d’immatriculation verte ?

Avec ses caractères orange sur fond vert, une plaque d’immatriculation verte ne passe pas inaperçue, surtout sur une belle berline ! Ces plaques vertes, également appelées plaques d’immatriculation diplomatiques, sont réservés à des conducteurs avec une profession bien spécifique et se décline en plusieurs versions.

À qui s’adresse une plaque diplomatique et comment l’obtenir ? Comment décrypter les caractères inscrits ? Découvrez ce qu’il faut savoir sur la plaque d’immatriculation verte.

Evaluation
en ligne
Prenez rendez-vous
pour vendre

Évaluation en ligne de votre voiture

Expertise non contraignante par nos experts

Vendez si vous le souhaitez

1. Plaque d’immatriculation verte : quelle signification ?

La plaque d’immatriculation verte, ou plaque diplomatique, est réservée aux diplomates. Elle concerne les personnes travaillant dans une ambassade, une organisation internationale ou un consulat qui sont chargées par le gouvernement de fonctions diplomatiques. Elles bénéficient d’une exonération fiscale et douanières pour les voitures achetées sur le territoire français.

La composition d’une plaque d’immatriculation verte est différente d’une plaque classique. Tout d’abord par sa couleur : caractères orange ou blanc sur fond vert, mais aussi par la composition de ses caractères. Le blanc est destiné au corps consulaire tandis que le orange est réservé au corps diplomatique. Ces caractères indiquent des informations supplémentaires sur le propriétaire du véhicule diplomatique.

Les premiers chiffres correspondent aux pays d’origine ou de l’organisation du détendeur comme par exemple 115 pour la Russie ou 401 pour l’UNESCO. Les lettres présentées ensuite décrivent la fonction occupée par le conducteur et il existe 4 déclinaisons possibles :

  • CMD pour le véhicule d’un chef de mission diplomatique
  • CD pour la voiture d’un diplomate
  • C pour le véhicule d’un fonctionnaire consulaire
  • K pour la voiture d’un membre du personnel administratif ou employé consulaire

2. Comment obtenir une plaque d’immatriculation verte ?

plaque immatriculation verte

Pour obtenir des plaques d’immatriculation vertes vous devez en faire la demande, uniquement en anglais, sur le site du CERN en cliquant-ici ou sur le site du Ministères des Affaires Étrangères en cliquant-ici. Voici les documents nécessaires pour l’obtention d’une plaque diplomatique en France :

  • Titre de séjour spécial
  • Pièce d’identité
  • Justificatif de domicile
  • Formulaires MAE 1 et 2
  • Attestation d’assurance
  • Certificat d’immatriculation
  • Annulation de l’immatriculation précédente
  • Certificat de conformité

Une fois votre demande validée par le MAE et DGDDI (Direction générale des douanes et droits indirects) vous recevez votre certificat d’immatriculation délivrée par l’ANTS (l’Agence nationale des titres sécurisés.) Le propriétaire du véhicule diplomatique doit être en possession du formulaire MAE 2 en cas de contrôle douanier.

En cas de promotion ou de changement de poste, rendez-vous au Bureau de la douane française de Ferney-Voltaire pour procéder au changement de plaques.

La durée de validité de plaques d’immatriculation diplomatiques est illimitée, sauf en cas de destruction, revente ou vol du véhicule ou la perte du statut politique du propriétaire.

Estimation du véhicule indicative et gratuite en 2 étapes

3. Quelle immunité pour les véhicules diplomatiques ?

Les diplomates, leurs familles et invités, disposent de l’immunité diplomatique en France. La plaque d’immatriculation verte procure donc de nombreux avantages sur les routes comme la possibilité de refuser un contrôle routier par exemple. Bien entendu cette immunité a ses limites et peut être levée dans certains cas :

  • Conduite en état d’ivresse
  • Stationnement illicite
  • Comportement dangereux

Dans ce genre de situations la fourrière est en droit de retirer le véhicule concerné et la police d’imposer une contravention ou un contrôle d’alcoolémie. Le pays d’accueil peut décider de lever définitivement l’immunité à un diplomate ou à un membre de sa famille enfreignant fréquemment le code de la route.